Vous êtes ici :  > Actualités
Actualités

Actualités

8 septembre 2016 - Info
Pour 9 salariés européens sur 10, la formation est un levier de compétitivité pour les entreprises

Le Baromètre Cegos réalisé au printemps 2016, auprès de 2 640 salariés européens dans 6 pays (France, Allemagne, Royaume-Uni, Espagne, Italie, Portugal) et 120 DRH-RF français, révèle le facteur clef que représente la formation dans la compétitivité des entreprises et souligne les tendances du secteur (développement de la digitalisation, des formations certifiantes, de la formation interne et informelle).

En effet, 90% des salariés européens voient la formation comme un levier de compétitivité pour les entreprises.

 

Guillaume Huot, Membre du Directoire en charge de l’activité Interentreprises du Groupe Cegos et Membre du Bureau de la FFP, détaille les principaux enseignements de ce Baromètre.

 

« Les résultats observés cette année confirment ce que nous pouvons constater sur le terrain, chez nos clients : une formation qui se digitalise, des salariés qui se sentent de plus en plus responsables de leur développement professionnel et de mieux en mieux informés, des entreprises qui mobilisent les bons leviers pour accompagner leurs collaborateurs.

 

En particulier, les pratiques de formation continuent d’évoluer, avec une forte progression des formations mixtes et digitales, partout en Europe. L’expérience d’apprentissage est en effet devenue clé pour favoriser la stimulation de celui qui apprend : la formation doit plus que jamais être personnalisée, enthousiasmante et utile, grâce aux contenus et aux services. En intégrant le digital learning dans son écosystème formation, l’entreprise démultiplie ses facteurs-clés de succès, tant pour elle-même (investissement optimisé, « juste » innovation, data management…) que pour l’apprenant.

 

Au final, la formation est bien là pour assurer le développement des compétences individuelles et pour accompagner les organisations dans leurs grandes transformations. Elle a aujourd’hui changé de statut, passant d’une dépense à un investissement stratégique pour affronter les mutations profondes à l’œuvre sur le marché du travail. »

 

En France :

  • 62 % des DRH-RF pensent que la Loi du 7 mars 2014 a simplifié le droit à la formation.
  • 90 % des DRH-RF constatent que la formation se digitalise (+10 points par rapport à 2015).

En Europe :

  • 94 % des salariés européens se sentent responsables de leur montée en compétences.
  • 90 % des salariés européens voient la formation comme un levier de compétitivité pour les entreprises.
  • Pour 75 % des salariés européens, l’entreprise identifie correctement les compétences dont elle a besoin.

Télécharger le Baromètre

En France :

·         62 % des DRH-RF pensent que la Loi du 7 mars 2014 a simplifié le droit à la formation.

 

·         90 % des DRH-RF constatent que la formation se digitalise (+10 points par rapport à 2015).

 

En Europe :

·         94 % des salariés européens se sentent responsables de leur montée en compétences.

 

·         90 % des salariés européens voient la formation comme un levier de compétitivité pour les entreprises.

 

·         Pour 75 % des salariés européens, l’entreprise identifie correctement les compétences dont elle a besoin.


Retour